Plus loin dans l’inconscient : nouveau terrain de jeu des GAFAM

On les voient apparaître tranquillement en France, mais aux États-Unis elles sont déjà omniprésentes : les enceintes connectées.

Joujou rigolo, doudou interactif, nouvelle façon d’accéder à l’information ou concrétisation d’un rêve issu de la science fiction, ces enceintes entrent dans notre quotidien. Suivre une recette de cuisine, connaître la météo tout en prenant sont petit déjeuner ou lancer une chanson quand on bricole grâce à une commande vocale… c’est en effet bien pratique quand on a les mains occupées. Les GAFAM l’ont bien compris, préparé ?.

Ces enceintes et autres assistants vocaux sont le futur présent.

Autre technologie, mêmes questions. Que deviennent nos données ? Que deviennent tous ces enregistrements analysés en temps réel par des algorithmes programmés pour optimiser la rentabilité de ses systèmes ? Pour affiner la surveillance à but lucratif ? On se demande combien de temps l’illusion va durer.

Ces technologies sont géniales et non, nous ne sommes pas obligés de passer par les GAFAM pour les utiliser. Il existe de nombreux projets développés par la communautés des logiciels libres …. et vous pouvez aider, même sans être informaticien (en donnant un peu de temps pour tester ou faire connaître ces projets ou un peu d’argent pour soutenir le développement de ces technologies).

La fondation Mozilla travaille sur le projet Common Voice.

D’après le site :

La plupart des données utilisées par les grandes entreprises ne sont pas disponibles pour le grand public. Nous estimons que cela entrave l’innovation. C’est pourquoi nous avons lancé le projet Common Voice, destiné à rendre la reconnaissance vocale ouverte et accessible à tout le monde.

Vous pouvez donner un peu de votre voix pour nous aider à créer une base de données libre, utilisable par n’importe qui pour réaliser des applications innovantes, y compris sur le Web. Lisez une phrase pour aider les machines à apprendre la façon de parler des êtres humains. Écoutez les enregistrements que d’autres ont réalisés pour les valider et ainsi améliorer la qualité des données. C’est aussi simple que ça !

Vous pouvez donner un peu de votre voix pour nous aider à créer une base de données libre, utilisable par n’importe qui pour réaliser des applications innovantes, y compris sur le Web. Lisez une phrase pour aider les machines à apprendre la façon de parler des êtres humains. Écoutez les enregistrements que d’autres ont réalisés pour les valider et ainsi améliorer la qualité des données. C’est aussi simple que ça !

source : https://commonvoice.mozilla.org/fr

Bien d’autres initiatives existent pour nous permettre d’utiliser cette technologie au quotidien… sans être obligé de sacrifier notre liberté par ignorance des alternatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *