Quitter Whatsapp pour Signal, on applaudit… mais que d’une main.

Depuis que Facebook a annoncé un changement de politique de confidentialité pour son appli de messagerie instantanée Whatsapp, des millions d’utilisateurs cherchent une solution plus respectueuse de leurs données personnelles. Mais quel service choisir ? L’application Signal est-elle la solution miracle ? Le paradis de la messagerie instantanée ? Celle qui permettra enfin de clore le débat sur l’utilisation de nos données personnelles par des applis aux modèles économiques toxiques ? En réalité, avec Signal, seule la moitié du travail est fait pour libérer nos systèmes de messageries. Mais alors, que faudrait-il conseiller pour enfin sortir de ce débat et utiliser sa messagerie instantanée plus sereinement ?

Pour illustrer mon propos je vais faire un parallèle avec un service très utilisé : les courriels (ça veut dire email en français 🙂 ).

Lorsque vous souhaitez envoyer un courriel à quelqu’un, vous ne lui demandez pas sur quel réseau il est, ou quel logiciel il utilise. Vous lui demandez simplement son adresse, et vous lui envoyez un message grâce à votre logiciel d’envoi de courriels. Quel que soit son fournisseur de courriel (@gmail.com, @orange.fr, @yahoo.com, …. ), et son logiciel pour lire les courriels (thunderbird, webmail, gmail, …), il pourra recevoir et lire votre message. Ça parait évident… mais pourquoi est-ce possible ? Tout simplement parce que TOUS les systèmes de courriel utilisent le même langage, le même “protocole”, ce qui permet de créer plein de services indépendants mais qui peuvent parler entre eux. C’est une forme de “fédération”, où il est possible pour une entreprise, une communauté, un particulier d’héberger son propre service tout en restant connecté aux autres membres de la fédération. La clé est donc là : un système fédéré, et par conséquent : décentralisé. Vous n’êtes plus content de @gmail ? Vous pouvez passer à un autre fournisseur de courriels et rester en contact avec votre communauté.
Imaginez maintenant que pour écrire à quelqu’un qui a une adresse en @gmail.com vous devriez obligatoirement avoir un compte gmail, ou que pour écrire à quelqu’un qui a une adresse en @orange.fr, vous devriez absolument avoir un compte chez orange… Qu’en penseriez-vous ? Ou tient encore plus drôle, imaginez devoir créer un compte dédié pour écrire à votre banque ou à l’administration … C’est exactement la situation actuelle avec les messageries instantanées. Ce sont des silos isolés, centralisés, sans passerelle pour circuler aisément de l’une à l’autre. Si t’as pas ton compte sur BiduleChat tu n’auras pas d’info sur ta communauté !

Pourquoi une telle situation dans l’univers des messageries instantanées actuelles ? Pourquoi faut-il donc s’inscrire sur tel ou tel service pour communiquer ou rester en contact avec un groupe ? Pour deux raisons principales : le langage (protocole) ne suis pas le même standard d’un fournisseur à l’autre et/ou le système est cloisonné artificiellement par le fournisseur. Dans tous les cas, la base du problème c’est le modèle économique du fournisseur. Le modèle dominant actuel ? Proposer une belle appli, qui marche bien, gratuite, laisser les utilisateurs faire joujou avec et récolter leurs données, croiser ces données avec des infos provenant d’autres applis utilisées par ces mêmes utilisateurs… et faire du ciblage publicitaire plus efficace grâce à ce génial système de surveillance de nos vies numériques.

Et Signal alors ? La grande différence entre Signal et Whatsapp c’est le modèle économique. Signal est financé par des dons, un peu comme Wikipidéa, alors que Whatsapp est la propriété de Facebook… pas besoin de détails sauf si vous arrivez d’une autre planète. Donc Signal c’est top ! Oui, en partie. Le modèle économique semble tenir la route. C’est un point très important, parce que pour faire fonctionner une messagerie instantanée sur la durée, il faut des ressources (serveurs, informaticiens, maintenance….) et donc de l’argent. Le modèle économique de Signal permet donc de financer le service pour longtemps et SURTOUT de proposer une messagerie qui n’est pas là pour vous surveiller, parce que c’est l’utilisateur qui finance 100% du service avec des dons ! C’est donc génial et déjà une très belle alternative à Whatsapp.
Bon, alors, où est le problème ? Le problème est technique. Pour parler à quelqu’un qui est sur Signal, il faut un compte Signal, que vos copains changent pour Signal, que votre club de poterie change pour Signal, que votre famille change pour Signal… bref il faut convaincre tout le monde de changer… de bocal. Car oui, Signal a en commun avec Whatsapp le coté “bocal fermé”, centralisé. Pas de compte Signal ? On ne peut pas parler ensemble ! Et alors, c’est grave ? Oui ! Pourquoi ? Parce que nous favorisons un nouveau monopole. Nos communications dépendent d’un seul fournisseur. Signal n’a plus d’argent ? On coupe le courant et vos messages avec. Signal est revendu ? À Facebook (pour mémoire, c’est l’histoire de Whatsapp) ou à un copain qui vous veut du bien ? L’histoire recommencerait de plus belle.

Que faire ? La solution est simple : un système décentralisé et fédéré comme celui des courriels. Toute association, famille, club, entreprise devrait être capable d’installer son propre système de messagerie ou s’inscrire chez le fournisseur DE SON CHOIX pour communiquer avec un autre utilisateur en lui demandant simplement son adresse de messagerie… et pas chez qui il a créé son compte !

Et ça existe ça, un système de messagerie instantané réellement décentralisé ? Oui ! Et depuis longtemps. Pour simplifier (pardon pour les spécialistes), il y a deux protocoles ouverts, deux langages couramment utilisés, et leurs petits noms sont MATRIX et XMPP.
Stop ! C’est bon, je veux utiliser une messagerie réellement ouverte et décentralisée ! Ne plus m’embêter avec toutes ces applis et comptes à créer, je ne veux qu’une seule appli pour toutes mes communications, avec une seule adresse de messagerie comme pour les courriels ! Du coup je peux m’inscrire où ? Je télécharge quelle appli ?
Pour les plus pressés, voici la version courte : j’utilise pour les applis qui comprennent le protocole MATRIX, je vous conseille de télécharger l’appli “Element” ou l’appli “Fluffychat” sur le google Play Store, sur Apple Store ou sur F-Droid. Ces applis vous permettront d’envoyer et recevoir des messages, un peu comme votre appli de courriel. En démarrant l’appli, vous pourrez créer votre compte sur l’un des serveurs proposés (matrix.org est gratuit et financé par une fondation, vous pourrez aussi utiliser votre propre serveur mais il faudra donc l’installer avant… je ferai un article dédié).
IMPORTANT : en téléchargeant l’une de ces applis, vous n’êtes pas sur le réseau “element” ou “fluffychat” ou “Quicksy” ou autre. Vous avez téléchargé une appli qui vous permet de lire et envoyer des messages. Vous aurez donc besoin d’un compte de messagerie (souvent l’appli vous permet de créer aussi le compte chez un fournisseur de votre choix, ou de vous connecter à votre propre serveur si vous en avez un). C’est comme pour les courriels, vous avez par exemple un compte/une adresse de courriel chez @orange.fr mais vous pouvez lire et envoyer vos messages avec n’importe quelle appli smartphone, sur votre ordinateur, etc… . Un autre exemple serait le smartphone : vous achetez un appareil et une carte SIM pour pouvoir téléphoner. Il faut les deux.
Pour les plus curieux, je vais préparer la suite des explications à propos des messageries. N’hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *